Panneau ville fleurie de La Gacilly

1- La Gacilly en quelques mots

La Gacilly, berceau de la cosmétique végétale est nichée au creux d’un écrin de verdure sur les rives de l’Aff, rivière qui prend sa source dans la légendaire forêt de Brocéliande.

La devise de La Gacilly est « Art, Nature, Beauté, Bien-être ». En effet, vous venez nous visiter pour la marque Yves Rocher qui incarne la beauté féminine, pour notre fleurissement naturel, nos artisans d’art et la douceur de vivre d’une cité de 2 260 habitants, incarnée par l’éco-hôtel spa de La Grée des Landes.

Grâce au Festival photo « Peuple et Nature » qui a lieu de juin à septembre, nous accueillons plus de 350 000 visiteurs chaque année.

Notre politique d’embellissement repose sur la volonté de réintroduire la Nature au cœur de la ville.

Prenez plaisir à flâner sur le sentier des libellules, parcours pédagogique qui présente la faune et la flore d’une zone humide. Égarez-vous dans nos venelles fleuries à la recherche de nos jardins secrets parsemés de fleurs.

Découvrez la complexité végétale au jardin botanique Yves Rocher, conservatoire nationale des Euphorbiacées, et contemplez plus de 1 000 espèces végétales utiles à l’Homme.

Pratiquez votre loisir préféré dans la forêt de Saint-Jugon qui offre sur plusieurs dizaines d’hectares de nombreuses possibilités de randonnées par sous-bois et chemins préservés jusqu’au circuit des collines qui vous fera découvrir la vallée verdoyante qui sert de nid à La Gacilly.

Venez nous rencontrer au sein d’une nature préservée et vous ressourcer dans le calme et la sérénité d’un village nature.

2- Un aménagement réfléchi de la ville

Depuis de nombreuses années la commune de La Gacilly, soucieuse de l’environnement et de l’écologie, a mis en place différents aménagements au profit de la biodiversité.

 

Actions de « Village – Jardin »

  • Aménagement des venelles / ruelles / ponts

Suite à des actions de remise en valeur du patrimoine bâti – intégration du végétal dans le paysage urbain en privilégiant la flore locale (chèvrefeuille, bruyère, sauge, valérianes …)

  • Plantation en fosse et plus en hors sol.
  • Mise en place de signalétique afin de sensibiliser tous les publics (ex : étang de la Rocquennerie)
  • Gestion des zones boisées (bois de Graslia)

Suite à une coupe des pins maritimes sur environ 8 000 m² :

  • Reboisement avec des essences locales adaptées. Les choix se sont donc orientés vers : chêne sessile, cormier, poirier sauvage, châtaigner
  • 900 arbres replantés

Projet mis en place avec les écoles et les Galiciens, avec l’association « Essaimons les arbres », dans le cadre du programme européen «Forest Clim » et fait donc l’objet d’un suivi régulier

  • Gestion raisonnée des produits chimiques vers le zéro phyto

Une gestion réfléchie de l’eau

  • L’eau est un héritage sur les terres de La Gacilly avec la présence de l’Aff

Ville soucieuse de la qualité de l’eau mais aussi de son économie

  • Mise en place d’un système d’arrosage au goutte à goutte (économie à hauteur de 50 %)
  • Mise en place de système de récupération des eaux de pluies sur certains bâtiments communaux.
  • Technique de culture adaptée, plantes vivaces économes en eau, et plantes couvre-sol
  • Aménagement pédagogique de la zone humide (ex : sentier des libellules)

 

Protection de la Faune (notion de refuge LPO)

  • La Gacilly refuge LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) depuis 2012 et la signature de la convention qui se conclura en 2016

Les objectifs du refuge sont :

  • Conservation et valorisation de la zone humide, qui favorise l’accueil de l’avifaune dans un souci de gestion durable et de préservation de la Biodiversité
  • Sensibiliser le public à la découverte de la nature
  • Communiquer sur la démarche d’accueil de la faune et de la flore de proximité en conciliation avec les activités humaines

En 2012 un diagnostic patrimonial a été établi par la LPO.

Ce diagnostic a permis :

  • le recensement des espèces présentes sur le territoire (oiseaux, insectes, reptiles et amphibiens…)
  • l’inventaire des plantes herbacées, arbres et arbustes
  • la préconisation d’installation de nichoirs en faveur de leur protection : refuge à reptile, gîte à chauve-souris, abris à papillons et à coccinelles…

Depuis 2013 et jusqu’en 2016, la commune de La Gacilly met en œuvre le plan de gestion préalablement établi, avec le soutien de la LPO qui en assure le suivi.

En 2016, au terme de la convention, la LPO réalisera l’évaluation patrimoniale…

3- Conclusion

Des gestes simples, de bonnes pratiques pour gérer nos espaces naturels et espaces verts en faveur de la Biodiversité.

Surtout mettre en valeur les actions et sensibiliser le public à l’environnement et à la Biodiversité.

Le nuancier Façade

La démarche

Une intervention couleur sur un bâtiment nécessite de prendre en compte plusieurs paramètres.

L’environnement général du bâtiment est important. Est-il situé en centre-ville ou en périphérie ? Est il mitoyen ou non ? Quel est son rapport à la voie publique ? Est-ce un bâtiment d’habitation ou comprend-il un rez-de-chaussée commercial ? Cette implantation dans le site, le rapport du bâtiment à la rue, aux constructions voisines et sa fonction sont autant d’éléments à analyser.

Le style architectural de la construction est également important. On ne colore pas de la même façon une maison des années 60 qu’un bâtiment de la fi n du XIXème siècle. Une mise en couleur réussie doit requalifi er un bâtiment, et non se lire avant l’architecture. Elle l’accompagne et met en valeur la  construction, qu’elle soit modeste ou plus importante.

Les centre-bourgs sont généralement construits avec des matériaux locaux. Cela leur donne une parfaite osmose avec le site dans lequel ils s’inscrivent. Afi n de cerner mieux « l’esprit de couleur » de La Gacilly, et de mieux appréhender le choix à faire sur son propre bâtiment, voici quelques éléments de compréhension de l’espace urbain.

Les couleurs de La Gacilly

Nuancier façades 2 de La Gacilly
Nuancier façades 1 de La Gacilly
Nuancier façades 3 de La Gacilly
Nuancier façades 4 de La Gacilly