De tous temps, le gué (de La Gacilly sur l’Aff) a été un lieu de passage.
Dès 2500 av. J.C, les hommes du néolithique ont érigé le menhir de la Roche Piquée attestant ainsi leur présence.

Mais c’est le Moyen Age qui va voir naître La Gacilly, autour d’un château fort, aujourd’hui disparu. On peut y évoquer Raoul de Montfort (1117), Olivier de Montauban (1320) et Françoise d’Amboise au 15e siècle. Les siècles passent avec leurs vicissitudes puis survient la Révolution pendant laquelle les luttes entre factions (Bleus contre Chouans) n’épargnent pas la petite ville. Le 19e siècle, grâce à Mathurin Robert, médecin et maire, voit progresser la ville (ouverture de routes, construction d’une mairie et de l’église actuelle).

Au 20e siècle, La Gacilly subit l’exode rural, la saignée de la guerre 14-18. De 1689 habitants en1881, elle est tombée à 1102 habitants en 1954. Alors un jeune homme du pays, Yves Rocher, la réveille de sa torpeur en 1959. Il crée sa marque de produits de beauté à base de plantes, innove en vendant sa production par correspondance et ainsi redonne vie à la commune et au canton  de La Gacilly.

En 1962, Yves Rocher est élu maire de sa commune. Il le restera jusqu’en 2008. A partir de 1971, Yves Rocher attache une grande importance à l’implantation des artisans d’Art à La Gacilly.

Laisser-vous porter au fil du temps, du menhir de la roche piquée aux troubles de la révolution française, en passant par le château fort. Découvrez le 20 ème siècle au travers de plus de 150 photos et autant de cartes postales anciennes.

Le patrimoine de La Gacilly vous y attend. Des puits, fontaines, fours, croix aux maisons anciennes : c’est tout un patrimoine rural traditionnel qui s’offre à vous.

Voir le site du patrimoine